Nombre total de pages vues

lundi 7 août 2017

Match Gosselin contre GIEC, qui va gagner ?

Dans la série "je sème le doute comme un bon petit mercenaire à la solde des frères Koch" voici la dernière trouvaille de Pierre Gosselin, dont on a vu ici le sérieux avec lequel il fallait considérer l'individu.

Son site NoTricksZone (signifiant à peu près zone sans pièges, on est priés de ne pas rire) nous fait part d'une nouvelle étude parue fin juin 2017, intitulée Harmonic Analysis of Worldwide Temperature Proxies for 2000 Years, et destinée  à nous prévenir en nous conseillant de garder notre doudoune à portée de main, car nous allons bientôt avoir froid, très, très froid.

La preuve que cette étude est sérieuse, c'est qu'elle a été reprise par The Global Warming Policy Forum,  émanation de la Global Warming Policy Foundation, qui, comme chacun sait, est un site de confiance ; wikipedia ne nous dit-il pas :
  • The Global Warming Policy Foundation (GWPF) is a think tank in the United Kingdom, whose stated aims are to challenge "extremely damaging and harmful policies" envisaged by governments to mitigate anthropogenic global warming.[3][4]
  • It promotes climate change denial.[5][6
    • La Global Warming Policy Foundation (GWPF) est un groupe de réflexion au Royaume-Uni, dont les objectifs sont de contester les "politiques extrêmement nuisibles et néfastes" envisagées par les gouvernements pour atténuer le réchauffement climatique anthropique.
      Il promeut le déni du changement climatique.
Et le site Desmogblog nous précise :
  • The Global Warming Policy Foundation (GWPF) is a United Kingdom think tank founded by climate change denialist Nigel Lawson with the purpose of combating what the foundation describes as “extremely damaging and harmful policies” designed to mitigate climate change. The group was established on November 22 2009, just three days after the first set of “Climategate” emails were released on the University of Tomsk's server.  [1][2]
    • La Global Warming Policy Foundation (GWPF) est un groupe de réflexion du Royaume-Uni fondé par le "négationaliste" (pour ne pas dire un autre mot...) du changement climatique Nigel Lawson afin de lutter contre ce que la fondation décrit comme des "politiques extrêmement préjudiciables et nocives" conçues pour atténuer les changements climatiques. Le groupe a été créé le 22 novembre 2009, trois jours seulement après que le premier ensemble d'emails "Climategate" ont été publiés sur le serveur de l'Université de Tomsk. 
Comme on le voit du lourd, du très lourd, et j'aurais presque tendance à dire que le GWPF est catastrophiste en publiant une information tellement horrifique : nous allons geler sur place si nous ne faisons rien, c'est-à-dire si nous ne nous mettons pas immédiatement à exploiter et consommer toutes les ressources fossiles que Dame Nature a si généreusement mis à notre disposition.

En effet on peut lire en conclusion de l'article repris de l'inénarrable Pierre Gosselin :
  • Lüdecke and Weiss note that the present maximum of the cycle sum (sic) corresponds well with the world temperature stagnation since 1995 AD, the stagnation unexplained by current climate models. As the dominant cycles have persisted for an extended time, one can assume that they will persist for the near future. They write: “This allows to predict cooling until 2070 AD.”
    • Lüdecke et Weiss notent que le maximum actuel du cycle du soleil correspond bien à la stagnation climatique mondiale depuis 1995 AD, la stagnation inexpliquée par les modèles climatiques actuels. Comme les cycles dominants ont persisté pendant une période prolongée, on peut supposer qu'ils persisteront dans un proche avenir. Ils écrivent: "Cela permet de prédire le refroidissement jusqu'à 2070 AD".
Traduction :
  • il y aurait actuellement un cycle maximum du soleil qui expliquerait la stagnation des températures depuis 1995 ; 
  • dans les prochaines années il faut s'attendre à un refroidissement, mais l'article est confus à ce sujet, l'année 2070 n'étant pas reprise dans l'étude...
Alors cette étude que dit-elle ?
  • G7, and likewise the sine representations have maxima of comparable size at AD 0, 1000, and 2000. We note that the temperature increase of the late 19th and 20th century is represented by the harmonic temperature representation, and thus is of pure multiperiodic nature. It can be expected that the periodicity of G7, lasting 2000 years so far, will persist also for the foreseeable future. It predicts a temperature drop from present to AD 2050, a slight rise from 2050 to 2130, and a further drop from AD 2130 to 2200 (see Fig. 3), upper panel, green and red curves).
    • G7, et de même les représentations sinusoïdales ont des maxima de taille comparable à AD 0, 1000 et 2000. Nous notons que l'augmentation de la température de la fin du 19ème et du 20ème siècle est illustrée par la représentation de la température harmonique et donc de nature multi périodique pure. On peut s'attendre à ce que la périodicité de G7, d'une durée de 2000 ans jusqu'à présent, persiste également dans un avenir prévisible. Il prédit une chute de température du présent à AD 2050, une légère augmentation de 2050 à 2130 et une nouvelle baisse de 2130 à 2200 (voir la figure 3), le panneau supérieur, les courbes verte et rouge).

Donc la température va chuter, si elle n'est pas déjà en train de le faire, jusqu'en 2050 où nous pourrions alors bénéficier d'un court répit ("légère augmentation") pendant 80 ans avant une nouvelle chute ; voilà pourquoi il faut absolument garder nos doudounes, anoraks, vestes polaires et après-skis, et faire provision de bois (et accessoirement de sucre et de pâtes) afin de faire face aux hivers rigoureux qui s'annoncent.

Evidemment tout ceci est en totale contradiction avec les travaux du GIEC, mais c'est anecdotique, cet organisme étant un repère d'écologistes cherchant à transformer la société pour la faire revenir au Moyen-Age.

Bon, inutile de dire qu'il s'agit d'une étude bidon, se basant sûrement sur des données scientifiques réelles pour en arriver à une conclusion erronée ; elle est le fait de "solaristes", comme l'est François Gervais qui est d'ailleurs cité pour son admirable étude Anthropogenic CO2 warming challenged by 60-year cycle parue en 2016 pour nous faire croire que le CO2 n'est pas notre ennemi, notre ennemi étant le soleil !

Ces études semblent "tenir la route", c'est pourquoi elles peuvent se targuer de paraître dans des revues à comité de lecture, ce qui permet à tous les climatosceptiques de la planète de se référer à elles pour dire "vous voyez qu'il n'y a pas consensus, il y a des scientifiques qui ne sont pas d'accord avec le GIEC" ; malheureusement pour ces "scientifiques" la sanction va bientôt arriver : ayant prédit une chute des températures à partir d'aujourd'hui jusqu'en 2050 il va falloir que ces températures veuillent bien leur obéir, et ce n'est pas gagné.

En attendant ces messieurs auront fait les dégâts qu'on imagine dans les cerveaux fragiles de ceux dans le déni qui ne peuvent à aucun prix accepter que l'homme est le seul responsable de ce qui arrive.

Et pendant ce temps les températures, ces ingrates, continuent de monter, de monter.




3 commentaires:

  1. Peut on etre d 'accord sur le fond et ne pas l' etre sur la forme ? C 'est la question que je me pose a la lecture de votre article .....

    PAS D'ACCORD sur la forme : Comme d' habitude vous attaquez la probabité des scientifiques parce que leur etude est reprise par des organismes soit disant pret a tout pour conserver un hypothetique pouvoir quitte a mener le monde a sa perte ... Et encore une fois vous vous gaussez de ces scientifiques alors que vous n' etes pas en position de le faire ...Enfin vous ne pouvez vous empecher , a l' instar de bloggeur US ,de traiter ces gens de negationniste par des moyenss detournés : le terme denialist est effectivement employé a la place de denier afin d' eviter des poursuites penales. Il n' en demeure pas moins que ce terme n' est pas 'a l' honneur de ceux qui le prononcent ....

    D'ACCORD sur le fond : Parce que cet article n' apporte pas grand chose a la science climatique de mon humble point de vue. Il s'agit d'une simple analyse spectrale de temperature globale (donc pas physique car il s'agit d' un indicateur composite) reconstruite sur plusieurs milliers d' ann'ees (autant dire que la Serie de Fourier obtenue a peu de chance d' avoir une realite physique ....), suivie d'une correlation tres indirecte avec l'activité solaire ( autant dire que c' est tres mince ) . Aucun mecanisme entre le soleil et l'atmosphere expliquant cette soi disant correlation n' est présenté . Donc , je ne trouve pas cet article convaincant et certainement pas en mesure de chambouler la science climatique . Il a neanmoins été publié parce qu il respecte les canons de la science

    PS : F.Gervais n' est pas un "Solariste" : son cycle de 60 ans qu ' il promeut, se base sur une oscillation oceanique avec couplage atmospherique . Le soleil n 'entre pas reellement en jeu dans ce mecanisme (du moins au premier degr'e)

    RépondreSupprimer
  2. En lisant les commentaires sur No Tricks Zone, vous trouverez d' ailleurs une intervention sensée et mesurée sans etre insultant ...:


    "
    I’m a little surprised. Surely these cannot be the first people to do a Fourier analysis of averaged climate data? With so many people working on climate, isn’t this one of the first things anybody would do (assuming at least some of them want to do honest investigation of the known facts)?

    The obvious follow-up question is – if they are real, what is the mechanism causing these 3 cycles? Identify these and it would be really convincing."

    RépondreSupprimer
  3. Enfin deux commentaires ayant un peu de tenue, je commençais à désespérer, tout n'est donc pas fichu.

    Cependant je crains de devoir vous dire que je ne suis pas d'accord avec vous (vous vous en doutiez un peu, non ?)

    Tout d'abord ce que vous prenez pour de la forme n'est qu'une autre facette du fond ; pas besoin d'un doctorat en physique pour s'apercevoir que ce sont des rigolos, c'est dans leur étude qu'on trouve, de leur main, « It predicts a temperature drop from present to AD 2050 etc. », comme s'ils n'avaient pas lu les rapports du GIEC...

    Et Lüdecke a sa fiche chez Desmogblog (https://www.desmogblog.com/horst-joachim-ludecke) dans laquelle on peut lire : « He has written the book CO2 and climate change (Bouvier-Verlag) which suggests that climate change is a natural occurrence independent of man-made CO2. »

    Weiss, lui, fait partie du bureau du European Institute for Climate and Energy (EIKE) d'après Despogblog (https://www.desmogblog.com/european-institute-climate-and-energy) ; le EIKE est un organisme allemand « of climate change skeptics founded in February 2007 in Hanover. » ; on peut y lire aussi qu'une de leurs positions est : « “The assertion of 'man-made climate change' is not justified as a science and therefore a fraud.” » ; comme par hasard, avec Weiss, on trouve dans le bureau des gens comme Monckton ou feu Leroux, ainsi bien sûr que Lüdecke ; par ailleurs Courtillot ou Singer sont parmi les orateurs ayant participé à leurs conférences.

    Est-ce qu'il vous en faut davantage pour vous convaincre que tous ces gens sont, non pas des sceptiques, mais des négateurs (appelons-les comme ça pour pas fâcher) du changement climatique et qu'il pensent (ou tentent de faire croire qu'ils pensent) que le réchauffement (quand il a lieu, ils ne sont même pas tous d'accord là-dessus) aurait une cause purement naturelle : le soleil ; et Gervais itou, quoi que vous en pensiez.

    Quant aux commentaires sur NoTricksZone j'en ai lu quelques uns (pas tous, faut pas exagérer, je n'ai pas que ça à faire de lire leurs élucubrations) et effectivement il y en a certains, pas nombreux, qui ne semblent pas être d'accord avec Gosselin.

    Pour info, j'appelle "solariste" quelqu'un qui nie que le CO2 ait une influence sur les températures et prétend que c'est le soleil qui a le plus d'importance dans le changement climatique, et à ma connaissance Gervais est dans ce cadre là ; en tout cas il n'a rien d'un "carbocentriste" pour qui c'est le CO2 qui est le driver.

    RépondreSupprimer