Nombre total de pages vues

Bêtisier

Il y a tellement d'âneries écrites ou dites sur le réchauffement climatique, même parmi ceux qui pensent que c'est une réalité, qu'il serait impossible de tout citer. Je vais ici uniquement mentionner les perles rencontrées sur le net, soit dans des articles soit dans des commentaires, générées par des personnes qui se prétendent experts en la matière ou par de simples quidams qui passaient par là et ont voulu donner leur avis sur la question. Je ne mentionnerai pas les mythes généraux tels que "la température n'augmente plus depuis x années" ou "l'effet de serre viole le second principe de la thermodynamique" tellement ils sont courants, sauf s'ils sont accompagnés de considérations qui méritent de figurer dans ce bêtisier.

Chaque fois je mentionnerai le lien de l'article suivi de la bêtise proférée dans sa langue originale, avec éventuellement sa traduction en français, plus parfois quelques commentaires en italiques.

Aucun ordre précis, pas de chronologie, les perles s'enfileront au fur et à mesure que je les glanerai sur internet.

Il est aussi possible que je mentionne quelques âneries n'ayant pas de rapport avec le climat, juste pour apporter un peu de diversité.

*****

TRISTAN ROY
Je vais faire mon bourrin pour une fois: ici au Canada, en ce 9 mai il faisait TROIS DEGRÉS CELCIUS ce matin!!! Il a même neigé. On l'attend encore le réchauffement climatique... Nous échangerions volontier quelques degrés avec une région qui en a de trop! ; )

*****

9.  Ecir | 10/02/2017 @ 11:45
Vêlage.
Si un glacier vêle c’est parce qu’il avance, s’il régresse ou stagne, il ne vêle plus. Donc c’est un signe de refroidissement.

*****

Vraiment a ce niveau de betise on reste coi. Non seulement le Figaro maintenant glisse la rubrique "science" sous l'egide de la rubrique "vert" un lapsus qui en dit long, mais a l'heure ou l'extension de la banquise arctique est a une standard deviation de la moyenne 1979-2000 du NSIDC, alors que l'epaisseur de la glace recente mesuree par l'institut Alfred Wegener est passee de 2 a 4 m, une surprise pour les chercheurs, les donnees arctique enfoncant l'alarmisme des rechauffistes, la seule info dont nous gratifie Mr Nothias est la maniere dont les soit disants experts mesurent la temperature moyenne du globe, un parametre des plus supect -voir wuwt et la revue critique des stations de surface US, les ajustements douteux du GISS et de HadCRU-, un genie de meteo france se fait mousser sur une donnee climatologiquement ridicule!
Non Vraiment vous vous moquez de vos lecteurs!
Le 02/05/2009 à 22:48
On reste effectivement coi devant tant de bêtise...

*****

Attention, collector !
48.  micfa | 26/11/2016 @ 11:02
20° de plus que la normale au pôle nord. Bof. Les scientifiques (du large consensus) affirment sans sourciller que le réchauffement anthropique a augmenté la température globale de la planète de 1°. J’en conclus par un calcul de niveau math sup (20-1=19) que si l’homme n’était pas présent sur la planète l’anomalie serait quand même de 19° et je me pose une question toute bête: à quoi serait due cette anomalie? A des extraterrestres?

*****

Fomidable démonstration basée sur du vent : a partir de trois variables indépendantes le système est cahotique… La seule chose dont on peut est certain, c’est que le climat varie.

*****

Par justinien10
Le GIEC est le nouveau Lissenko : la science au service des politiques
Lissenko était ce scientifique soviétique qui nia la génétique, science «bourgeoise», en falsifiant les résultats de ses expériences, et que soutint Staline, au nom de la science soviétique.
Le GIEC, composé essentiellement de politiques nommés par des gouvernements, defend un dogme écologique et anticapitaliste, qui permet aux marxistes de condamner le développement capitaliste.
Mais Philippe Verdier, pourtant convaincu que le GIEC a raison, rappelle une évidence : le réchauffement climatique ne peut pas, logiquement, n'avoir que des conséquences négatives. C'est absurde, un événement aussi considérable à des conséquences innombrables, tout comme un refroidissement.
Par exemple, des millions de kilomètres carrés de terres sibériennes deviendraient alors cultivables, ce qui explique que les russes ne s'inquiètent guère d'un éventuel réchauffement.
Enfin, rappelons que, depuis 1998, le GIEC constate que les températures... Ne montent plus ! Alors même que depuis 1998, le taux de CO2 a augmenté de... 40% !
Ces deux données, constatées par le GIEC lui-même, contredisent totalement sa théorie, qui affirme que c'est l'augmentation du taux de CO2 qui provoque la hausse des températures !
Des milliers d'autres scientifiques, surtout des astronomes et des glaciologues, estiment que c'est l'inverse : le réchauffement de l'atmosphère, causé par des variations de l'activité solaire, i dégage du CO2 des océans.

*****

Des sites gouvernementaux, qui appliquent la politique réchauffiste d’Obama, quelle est leur crédibilité ? D’autant que la NOAA a été prise la main dans le pot de confiture en traficotant les mesures de températures océaniques. Tony se base avec raison sur les mesures satellitaires UAH et RSS, qui sont les plus fiables, car non « harmonisées » et dont la couverture spatiale est la plus large.
Voici les faits : L’année 2016 a été perturbée par un El Nino particulièrement intense (plus que celui de 1998), mais rappelons qu’il s’agit d’un phénomène naturel récurrent, sans aucun lien avec la température moyenne annuelle globale. La contre-réaction La Nina est en cours, et elle a fait chuter la température de 0,5°C depuis mai. Attendons quelques mois que l’effet El Nino soit effacé, mais il est sûr que 2016 aura été plus chaude à cause de ce fort El Nino. Cela étant, en laissant de côté cette année 2016 particulière, il apparaît que la température moyenne annuelle globale est stable de 2002 à 2015 (l’effet El Nino, sur une courte période de temps, étant marginale en 2015) : la moyenne des droites de tendance, selon les mesures satellitaires RSS-UAH, est quasiment nulle et même la tendance Hadcrut est plate. Ce n’est pas vraiment un terrrrrrrible réchauffement.
Rédigé par :jipebe29 | le 17 octobre 2016 à 18:17

*****

The global temperature trend will be down. I am very confident.
Prolonged Minimum Solar conditions are once again becoming established , ENSO is now neutral.

*****

La vérité est du côté des climato sceptique. La preuve est que la planète terre a connu 3 réchauffements au cours de son histoire avant même l’apparition de l’homme.
Tous ceux qui font le lien entre le réchauffement climatique et l’humanité sont des charlatans financés pour faire des études bancales dans l’intérêt des grands pays capitalistes, qui craignent que les pays émergents les rattrapent.
Rédigé par :lucide | le 15 septembre 2016 à 18 h 28 min |
Lucide, vraiment...?

*****

3.  Dicende | 9/09/2016 @ 15:30
France-Inter ou RTL a récemment annoncé qu’en prévision de la disparition prochaine des glaciers alpins, des carottes y sont actuellement prélevées afin que, conservées dans des frigos (au pôle sud, je crois), elles puissent servir d’objet d’étude au générations futures de scientifiques.
On précise alors que les carottes, qui vont de la surface à la roche, permettent de couvrir une période de « 200 ans » d’histoire.
Peut-on déduire de ces propos radiophoniques que les glaciers alpins ont 200 ans ? (et que donc il y faisait plus chaud en 1816 ?)

En voila un qui a tout compris... 
*****

[...] As a humble geologist in the private sector, I have always believed the concept of CAGW to be a complete crock, or you would be able to observe something similar in the geological record. There is, of course, a reasonable correlation between CO2 levels and global temperature in the geological record, but embarrassingly for alarmists it always shows changes in CO2 levels follow changes in temperature, not vice versa.
Keep up the good work – make them bleat some more!

Bleat veut dire "bêler"...  Cet "hommage" est adressé à Monckton...
 
*****

Le , jipebe29 a dit :
Peut-être, et ce serait encourageant, que de plus en plus pays commencent enfin à se rendre compte qu’il n’y a plus de réchauffement global depuis près de 20 ans, que l’ONU et le GIEC les ont roulés dans la farine, et que les miraculeuses EnR, sensées être LA solution à la production d’énergie électrique, sont néfastes et inefficaces, car elles engendrent des dépenses aussi pharaoniques qu’inutiles, aux frais des citoyens pris en otages

*****

If we took notice of the science we would not be wasting our money of this scam. The earth's temperatures have fluctuated in cycles for thousands of years. The current warm period was preceded by the Little Ice Age, then the Medieval warm period. Prior to that we had another cold period then the Roman warm period etc. Solar scientists are now saying that the last decade of the 20th C saw the sun more energetic than usual (warming) and say that it is now entering a cool phase. So there is no need to do anything. Nature is taking care of the warming. It might be worth while planning for the cold to come.

*****




The AGW enthusiast are grasping at straws it is over for them. I am being rather bold in making this statement but the cooling has began and it started when the recent El NINO ended and now we have to see how it evolves.
The Arctic region is now showing below average temperatures for the first time in quite sometime and this could be significant as we move further.
Antarctica showing warmth of late but it does not matter since the temperatures there are so far below the freezing mark regardless. I think the climate engine as far as change goes comes about in the N.H. mainly in the Arctic region and North Atlantic Ocean.
This period of time in the climate not unique at all.
Arctic Ice will recover as we move forward.

*****

Contrairement à ce que vous dites, la question des seuls gaz à effet de serre est loin d’être univoque, la communauté scientifique du climat est en pleine évolution.Une étude récente de la Nasa montre que les glaces du Groenland fondent par le bas.C’est plutôt le magma qui se réchauffe et se fluidifie. Un groupe d’expert ,devant l’arrêt de centrales à charbon au royaume uni,préviens devant un refroidissement de plus en plus probable que c’est une erreur stratégique pouvant ammener à des problèmes énergétiques graves.Ils rappelent clairement que l’effet de serre du co2 est absolument insignifiant par rapport à la vapeur d’eau. Les rechauffistes exultent actuellement mais dès 2017 la situation devrait changer.Tous les héliophysiciens prévoient un miniage de glace ,combinaison de 2 cycles solaires bien connu qui vont faire baisser les temperatures.Il y a toujours un décalage de 8 à 10 ans entre l’activité solaire et les temperatures mondiales, prochainement cela devrait devenir sensible.Les scientifiques ne sont pas dupes de tout cela et parler d’un consensus unanime est très loin de la réalité. La théorie anthropique est vouée à etre démantelée par la réalité et comme les autres vous devrez retourner votre veste.Dans quelques années,toute cette propagande aura bien du mal à survivre.
Voilà l’article de la Nasa sur le Groenland qui fond par la base.

*****

Pour s’affranchir simplement et définitivement de la thèse du RCA, il suffit de constater que le taux de CO2 dans l’atmosphère est une conséquence du réchauffement. Puisqu’il ne le précède pas, le CO2 ne peut pas en être la cause, qu’il soit d’origine anthropique ou pas. Fin de l’histoire pour l’honnête citoyen correctement éduqué : exit le A, invention politicienne opportunément accolée au RC, strict objet scientifique.
Il ne reste plus qu’à découvrir la véritable cause du RC, probablement la même que celle du prochain refroidissement à venir, austère sujet aussi éloigné que possible des débats politiciens absurdes destinés à faire peur aux faibles d’esprit mal dégrossis, histoire d’obtenir leur consentement pour soutirer en douce des torrents de flouze. Le RCA n’a rien à voir avec l’intérêt général, les générations futures ou la survie de l’espèce mais tout avec du détournement de fonds à grande échelle, banale rapine en bande organisée dont les Etats obèses se sont fait une spécialité.
  
*****
http://www.climatedepot.com/2013/12/18/no-global-warming-for-17-years-3-months-a-monckton-analysis/




We are retiring to the Tropics. I will be so glad of the global cooling caused by the global warming because it'll make it a tad more temperate there.
Nous prenons notre retraite sous les tropiques. Je serai tellement content du refroidissement global causé par le réchauffement global parce qu'il fera un petit peu plus tempéré là-bas. 
*****

13.  Jojobargeot | 26/05/2016 @ 6:27
A noter au passage que pas un seul des 21 n’a connu de réchauffement climatique depuis sa naissance autrement que par la bouche des activiste, les thermomètres n’ayant rien remarqué de significatif depuis la naissance du plus âgé des lobotomisés pétitionnaires.

*****

05/12/2014 19:
Par Jean-Pierre Bardinet en réponse au commentaire de Yves30 le 8 nov. 2014
[CO2] = intégrale du temps. C'est donc bien la température qui pilote le taux de CO2, pas l'inverse. Les variations de température, principalement en zone intertropicale, pilotent le dégazage des océans ou l'absorption du CO2 par les océans.

*****

Le rapport du GIEC ? Celui qui éclate tous les records de prédictions qui s’avèrent fausses ?

*****
[...] le phénomène d’élévation du niveau de la mer n’a strictement rien à avoir avec le réchauffement climatique. L’élévation du niveau de la mer est un phénomène normal, qui est essentiellement dû à la poussée d’Archimède, et cette élévation du niveau de la mer est beaucoup moins rapide maintenant, de l’ordre de quelques millimètres par an, qu’elle ne l’a été au cours des 20 000 ou 100 000 dernières années où elle était de plusieurs centimètres.
[...] côte bretonne [...] on ne sait pas si c’est la mer qui monte ou si c’est la terre qui s’enfonce [...]
Bernard Beauzamy le 21/10/2013

*****

9.  delperbe | 8/05/2016 @ 9:32
J’ai visité l’autre jour la cathédrale de Chartres, partiellement restaurée, joyau du 12éme siècle.
Quand on voit la richesse de ses vitraux, de sa statuaire et de son architecture on pense que cette période était prospère, en liaison sans doute avec l’optimum climatique médieval.
Merci au réchauffement climatique.

*****

https://www.contrepoints.org/2016/05/06/251754-le-crepuscule-du-mouvement-sur-le-rechauffement-climatique


@gregouze: Renseignez vous : le corail ne meurt pas, ni par la soit-disant acidification de l’océan (le PH est passé de 8.5 à 8.4, donc toujours supérieur à 7), ni par la montée des eaux puisque déjà les îles s’enfoncent naturellement. Pensez vous que la vie à coté des fumerolles volcaniques soit particulièrement douce et basique ? Et pourtant, la vie y prospère.
Quant au changement à vitesse grand V, tellement rapide que l’évolution ne peut suivre, je vous rappellerais la trop parfaite adaptation du lapin anglais au climat australien.
amike


@BigBug: « Oui on peut penser que l’activité du soleil a une influence sur le climat, non ce n’est pas celle-ci qui responsable du réchauffement de ces dernières années car il est resté dans une phase exceptionnelle de très basse activité. »
Non : les précédents cycles solaires étaient hauts. Ainsi, de 1954 à 64, le cycle n°19 est qualifié de « maximum moderne », d’une montée qui a commencé en 1919…. L’actuel (24) est au contraire très bas, l’équivalent précurseur des années 1789-1810 qui ont été appelées « minimum de Dalton », ce qui risque d’entraîner dans les années à venir, dés 2020, un refroidissement généralisé du climat.
4ans a attendre, et nous saurons si le RC anthropique sera à peine ralenti par la baisse d’activité solaire, ou sera balayé lui et ses promoteurs.
Personnellement, l’hiver 2015-16 très doux n’a pas empêché des mois précédents et suivants suffisamment froids pour faire au final une facture de chauffage aussi importante que l’année dernière. Hé oui, MétéoFrance peut raconter ce qu’elle veut, j’ai mon Juge de paix


*****

[...] ces derniers temps la presse est obligée d’avouer qu’au Groenland précisément, un phénomène inattendu se produit : la terre augmente là où la glace disparaît.
Michel de Poncins

*****

Et depuis 1998, le réchauffement s’est arrêté et la température globale de la Terre a commencé à fléchir de sorte que plusieurs climatologues nous annoncent une période froide d’une trentaine d’années.
Donc, prétendre que les sceptiques (dont je suis) nient les changements climatiques est une grossière menterie dans le seul but de nous faire passer pour des hurluberlus.

*****



La fable du « réchauffement climatique » vise à établir une dictature mondiale au profit du capitalisme apatride sous prétexte d’écologie ! D’ailleurs, s’il y avait un réel péril dû au CO2, il faudrait interdire les voyages en voiture et en avion, ce qu’on est loin de faire…


*****

lun. 8 mar 2010à 12:01:53par Marchais
Comment peut on encore tomber dans le panneau du réchauffement climatique ??
Savez vous au moins que les échelles utilisées sont si petites (quelque dizaines d'années) que la moindre variation apparaît comme immense. Alors qu'avec une échelle raisonnable (Plusieurs centaines de milliers d'années, ce qui parait plus sérieux quand on sait que la terre en a tout de même 65 millions!!) il est tout simplement impossible de voir la moindre hausse puisque celle ci est même partie intégrante d'une baisse généralisée!

*****

In our view, the fact that so many scientists agree so closely about the [causes of the] earth’s warming is, itself, evidence of a lack of evidence for [human caused] global warming. – D. Ryan Brumberg and Matthew Brumberg.
A notre avis, le fait que tant de scientifiques soient à ce point d'accord sur les causes du réchauffement de la planète est, en lui-même, la preuve d'un manque de preuve du réchauffement climatique d'origine humaine.

*****

1.7 / 5 (18) Apr 04, 2016  
As I have been trying to get everyone to understand for the last 30 years, Global Warming is about the warming of the planet beneath us, not the atmosphere and solar radiation has nothing whatsoever to do with climate! 

*****

Michel Brunet 11/04/2016 - 13h31
Nous aurions affaire à une glaciation que l'impact serait beaucoup plus sensible que le réchauffement climatique sur les populations de l'hémisphère Nord. Tout le monde et les médias en tête louent les mois d'hiver doux comme maintenant. On s'inquiète du réchauffement qu'aux mois de juillet-août et en cas de surchauffe supérieur à 35 ° et encore. Le réchauffement climatique n'inquiète pas c'est ainsi
*****

8.  miniTAX | 2/04/2016 @ 20:37  
Autre aspect : les scientifiques veulent-ils réellement être comptables des choix faits ?
Araucan (#3), oui, selon l’adage, « qui ne dit mot consent ». Et dans le cas de tous ceux qui profitent de l’hystérie climatique en terme de carrière et financement, il y en a une foule, ça s’appelle recel d’abus de bien sociaux et c’est passible du pénal.

*****

Chevrier Michèle Le 03 avril 2016 à 08h07
Donald Trump est spontané, il plait au peuple, il l’attire parce qu’il est différent des autres, il est devenu populaire même en France, à mon avis Trump remportera la Présidence, ce sera un grand bien pour les pays émergeant.

*****

Le 30 septembre 2013 à 15:34, par Toubib 53
Je fais partie des climatoseptiques ...
Ma position est étayée par des lectures et des études qui sont solides.
Emmanuel Leroy Ladurie a publié en 2004 époque où le GIEC n’existait pas encore. "Histoire humaine et comparée du climat" Sous titre : Canicules et Glaciers du XIII au XVIII siècles. Cette étude montre que les variations climatiques ne datent pas de ce jour.
Vincent Courtillot : géophysicien qui a fait une étude approfondie du climat à travers l’étude des glaciers et des pôles et qui démontre l’existence de plusieurs cycles qui se chiffre en milliers d’années, centaines d’années de variation climatique liés à la précession de la terre sur son axe avec influnence des planètes su système solaire.
Ceci ne veut pas dire que l’homme contemporain n’a aucune responsabilité dans les phénomènes climatiques. Il aggrave les choses mais n’en est pas le moteur.
Quand au GIEC les thèses qu’il assène par le biais des grands médias me semble être une manipulation d’envergure pour justifier une politique qui pense qu’avec des taxes on résout tous les problèmes de la planète.
Le pays moteur de ce GIEC semble être la France qui n’est qu’un confetti sur la mappemonde. C’est aux français de faire des efforts alors que le reste de la planète s’en fout !!! en particulier : U.S.A., Brésil, Inde, Chine, Indonésie ...
Je penserais différemment si TOUS les pays apportaient leur contribution or c’est loin d’être le cas ....
En conclusion je trouve que votre article manque d’objectivité et plutôt que de fustiger les climatoseptiques à sens unique avec des arguments plus que légers.
Il serait très intéressant pour vos lecteurs que vous publiiez aussi les théories développées par des scientifiques qui n’ont aucun lien de près ou de loin avec la politique

*****

4.  joaquim | 18/03/2016 @ 16:38
Je reviens sur le remarquable travail de Jacques Duran sur les dissensions au sein de la NOAA au sujet de la « pause » (dont on ne parle guère dans notre presse).
Ce n’est pas rien, 2 thèses en provenance de la NOAA s’affrontent durement par revues Science et Nature interposée et ces 2 thèses franchement opposées sont « la doctrine officielle… ». Il y avait une pause, elle a disparu avant la Cop 21 et hop elle revient avec la procédure judiciaire engagée contre la NOAA.
Comme ils disent : « science is settled »…

16.  Murps | 22/03/2016 @ 0:38
de soirs (#15), les commentaires sont libres.
Nulle part ailleurs qu’ici vous ne trouverez de critiques fondées sur les mouvements écolos. Ces mouvements sont à l’origine de cette création sociale et politique qu’est le RCA.
Personne « n’adore » les pesticides, quant à la « disparition » des pollinisateurs ou des oiseaux, on attend autre chose que des affirmations gratuites ou des articles d’ONG.
C’est précisément contre les légendes urbaines que l’on lutte.

*****

8.  andqui | 10/03/2016 @ 13:25
« L’année la plus chaude depuis 100 ans »: ça veut dire qu’il y a 100 ans, il a fait aussi chaud, et pour des causes évidement naturelles.
« La montée la plus forte depuis 3000 ans »: même remarque!
« la sécheresse la plus importante depuis 900 ans »: et encore!
Soyons logiques et appliquons le principe de parcimonie: les mêmes effets ont les mêmes causes, et la cause la plus simple est naturelle. Ces pseudo-records, bien analysés, sont les meilleurs arguments contre l' »anthropisme » en matière de climat.

17.  AC-DCA | 11/03/2016 @ 0:07
Puisque visiblement les escrolos climato-alarmistes semblent avoir très envie de poursuivre en justice ceux qui ne pensent pas comme eux, y aurait-il un motif pour les poursuivre en justice ?
Par exemple, si les prévisions des climato-alarmistes ne se réalisaient pas, ce qui est en gros déjà le cas, serait-il possible de tenter une action en justice pour demander le remboursement de l’ensemble des taxes carbones et énergétiques qui auraient été perçues sur la base d’un motif fallacieux?
ou bien d’introduire dans notre droits positif un intérêt à agir de la part de personnes qui seraient lésées par les mesures de lutte contre le changement climatique imputable aux déclarations des climato-alarmistes(sic)…par exemple des épargnants pourraient poursuivre les gestionnaires de leurs économies …s’ils estiment qu’elles sont mises en danger par une attention au changement climatique anthropique totalement infondée.?

*****

Nerouiev Le 15 février 2016 à 03h09
Cette guerre intégralement au service de l’hégémonie américaine est avant tout là contre le principal obstacle qu’est la Russie avec Tartous et son gaz vers l’Europe. J’admire au plus haut point Bashar el Assad par sa décision de rester en place alors qu’il est l’homme à abattre de la CIA, Erdogan, l’Arabie Saoudite, et en parole de Fabius. Je ne vois dans toute l’Europe aucun individu de cette trempe envers son peuple.

*****

5.  CK66 | 11/02/2016 @ 16:17
[...].
« l’argent du fonds vert  » fond sans « s »
CK66 ne sait apparemment pas se servir d'un dictionnaire.

*****

15.  MichelLN35 | 10/02/2016 @ 19:21   
[...]
En science, si deux propositions sont contradictoires, une seule est vraie, l’autre est nécessairement erronée. Pour moi, il n’y a pas de Gaz à Effet de Serre et pas d’effet de serre. La physique de l’atmosphère est mal comprise par les climatologues.
Les raisons profondes sont à chercher du côté de la physique fondamentale, 1er et 2e principe, et des notions de chaleur et de température, d’énergie radiative (vibrations électroniques, photons) et d’énergie cinétique, (vibrations atomiques et moléculaires).
J’ai un peu travaillé ces questions ces derniers temps, derniers textes, dans ces dropcanvas : https://dropcanvas.com/00rhf ; et https://dropcanvas.com/r3g13 en particulier sur la température.[...]
J'adore notamment le "l’atmosphère est mal comprise par les climatologues", MichelLN35 a lui tout compris...

*****

William Astley says:
Solar observations continue to support the assertion that the solar cycle has been interrupted as opposed to a slowdown in the solar cycle.
The cult of CAGW are and can continue to ignore the signs of an imminent significant drop in planetary climate. The entire scientific basis of CAGW and even AGW was incorrect. The warming in the last 150 years was due to solar cycle changes, not due to the increase in atmospheric CO2. If that assertion is correct global warming is reversible.
The cult of CAGW will not be able to spin away a significant year by year drop in planetary temperature. The public will demand an explain as to why planetary temperature is dropping year after year and will need reassurance as to when the drop in planetary temperature will end.
Les observations du soleil continuent de supporter les affirmations que le cycle solaire a été interrompu en opposition à un ralentissement dans le cycle solaire.
Le culte du CAGW (réchauffement climatique anthropique catastrophique...) sont (sic) et peut continuer d'ignorer les signes d'une imminente chute du climat planétaire. L'entière base scientifique du CAGW et même du AGW (idem que CAGW sans l'aspect catastrophique...) était (sic) incorrecte. Le réchauffement des 150 dernières années était dû aux changements dans le cycle solaire, pas dû à l'augmentation du CO2 dans l'atmosphère. Si cette affirmation est correcte le réchauffement global est réversible.
Le culte du CAGW ne sera pas capable de dissimuler (?...) une chute significative année après année de la température planétaire. Le public demandera une explication sur le fait que la température planétaire chute année après année et devra être rassuré sur la fin de cette chute de la température planétaire.

*****

59.  Bernnard | 10/01/2016 @ 9:33  
qui pourront dire : … ce refroidissement « masque temporairement » le RCA…
Ce à quoi on pourrait répondre que le RCA masque temporairement un refroidissement ! Etc..
Le climat est fait de successions haut et bas. Après la pluie vient le soleil…
La polémique va être dans l’avenir plus assise sur les tendances longues, et donc sur des indicateurs, mesures ( températures, pression, humidité…) susceptibles d’être « arrangés » pour appuyer une thèse particulière ou bien d’être modifiées pour des questions « d’homogénéisation » avec des mesures plus anciennes. Ce sera une bataille de statisticiens, plus qu’autre chose, et elle est déjà bien commencée. Simplement, elle va s’accentuer.
Ce ne sera pas simple de mettre de l’objectivité dans les statistiques du climat.
Le fond du problème reste la méconnaissance du fonctionnement fondamental de la machine climatique et ce ne sont pas les ordinateurs qui nous enseigneront, mais plutôt des observations rigoureuses accompagnées d’études innovantes, car il est clair qu’actuellement (pour beaucoup de personnes, la science a tout compris), ce sont les modèles injectés dans les ordinateurs qui calculent le(s) climat(s) futur(s).
Quelqu’un a dit : « la maison brûle et on regarde ailleurs« . Je serai d’avis de dire « le climat évolue comme il veut et on regarde les modèles qui sont faux«
*****

ferdberple says:
So now we are hearing from Gavin that air pollution has not been modelled accurately. Yet at the same time we are hearing that the “science is settled”, that “97% agree”.
Well which one is it? Because if Gavin is right then it means that the science is not settled, and that 97% have agreed to an ERROR.
Donc maintenant nous apprenons de Gavin que la pollution de l'air n'avait pas été modélisée correctement. Cependant au même moment on nous dit que la "science est établie", que "97% sont d'accord".
Bon lequel est correct? Parce que si Gavin a raison alors cela veut dire que la science n'est pas établie, et que 97% ont accepté une ERREUR.
(aucun scientifique ne dit que la "science est établie", c'est une pure invention des climatosceptiques; par ailleurs les 97% font référence au fait qu'il y a consensus parmi les scientifiques sur la réalité du changement climatique anthropique, pas que la "science serait établie")

*****

co2isnotevil says: January 6, 2016 at 10:54 am 
Whenever I run across someone who believes in CAGW, it doesn’t take long before they are either convinced they are wrong, or are consumed by reasonable doubt. The only ones who fail to see reason are those with a strong political bias which is the main reason why climate science is so incredibly wrong in the first place and unfortunately, many climate scientists fall into this category.
Chaque fois que je rencontre quelqu'un qui croit dans le réchauffement climatique anthropique catastrophique, cela ne prend pas longtemps avant qu'il soit ou convaincu d'être dans l'erreur, ou rempli d'un doute raisonnable. Les seuls qui échouent à entendre raison sont ceux qui ont un fort parti pris politique qui est la principale raison qui fait que la science climatique soit pour commencer si incroyablement fausse et malheureusement, beaucoup de climatologues tombent dans cette catégorie (magnifique exemple de projection de la part de co2isnotevil...)

*****



Tu vois tu recommence… :)
-Tu « oublies » qu’on a eu bien pire entre 97-98 et 00-02…suivi de records inverse 07-08, 11-12.
-Tu « oublies » El Ninô 2015 qui fait toujours des années record comme 1998
-Ça se réchauffe, oui, depuis la dernière glaciation, aucune preuve de l’anthropisme la dedans.
-Même avec ton « record » bien cherry pické on ne sort pas du « hiatus » qui dure depuis de 22 ans maintenant, on est à -0.25C° par rapport à 1998.
-On ne peut absolument rien déduire d’une courte période
Ce que tu fais, c’est répéter l’idéologie de la secte « ohlala », pas de la science.
Ilmryn répond à un commentateur qui apporte une touche de bon sens...

*****


Judith Curry: Senator Cruz seems very much into the Data, and generally knowledgable about the scientific process.  One of his staffers is an avid reader of CE, WUWT and apparently Steve Goddard’s blog.
Le sénateur Cruz semble bien maitriser les données, et bien informé en général sur le processus scientifique. Un de ses membres du personnel est un lecteur assidu de CE, WUWT et apparemment du blog de Steve Goddard.

*****

John Brashear        
the Left is using Climate as a ruse to control MORE ENERGY, MORE resources, more power and more Problems than can possibly be solved manipulating 3% of the Worlds CO2, Earth produces 97%, and the SUN decides Earths Temps, and Solar Activity, not Carbon Based fuels , and lets not forget ALL Humans are 18% Carbon, give or Take, the Result here is to Eliminate 95% of World Population through controls of EVERYTHING, not fixing a Climate that isnt Broken.
La Gauche utilise le Climat comme une ruse pour contrôler DAVANTAGE D'ENERGIE, DAVANTAGE de ressources, davantage de pouvoir et davantage de Problèmes que ceux qui peuvent être réellement résolus en manipulant 3% du CO2 Mondial, la Terre produit 97% et le SOLEIL décide des Températures Terrestres, et l'Activité Solaire, pas les carburants d'Origine Fossile, et n'oublions pas que TOUS les Humains sont 18% en Carbone, à peu de choses Près, le Résultat ici est d'Eliminer 95% de la Population Mondiale au moyen de contrôles de TOUT, pas en réparant un Climat qui n'est pas Cassé. (j'ai essayé de traduire ce charabia au mieux en respectant la syntaxe et même les majuscules inutiles...)

*****

5.  Bernnard | 8/12/2015 @ 8:17
C’est un article à mettre en mémoire. L’étude de l’activité (magnétique ou autre) solaire est tout de même primordiale. Il est tout de même ahurissant de penser que pour le climat, on néglige l’influence de la seule source de rayonnement que nous ayons sur les températures de la terre. L’environnement physique de notre astre n’est pas immuable.
Dans sa course dans le vide intersidéral, il croise certainement des régions plus « opaques » aux rayonnements. Qu’en savons-nous ? Ces variations d’environnement peuvent se faire de manière très lente à notre échelle de temps, mais très rapide à l’échelle de la durée d’existence de l’univers. Je mets aussi de côté l’influence de l’activité magnétique solaire qui est étudié dans l’article. Je ne considère pas non plus les fluctuations du barycentre du système solaire par rapport au centre de gravité du soleil lui-même. Bref autant de raisons pour étudier le climat terrestre à travers le soleil et son environnement au sens large.
7.  Jojobargeot | 8/12/2015 @ 9:09
Bernnard (#5), Je plussoie, j’estime le débat au sujet du CO2 comme totalement stérile, voir carrément une diversion pour faire oublier ce pan de la recherche climatique qu’est la relation climat et Soleil. Heureusement qu’il reste encore certains instituts de recherches dans le monde qui malgré une orientation des crédits vers de la recherche inutile, comme par exemple tout mettre en relation avec le réchauffement climatique, peuvent encore avec un certain courage continuer les recherches dans un domaine nettement plus prometteur pour une meilleure compréhension du climat. Heureusement qu’il reste les Russes pour se pencher sur le problème car visiblement la science du GIEC ne les passionnent pas du tout, voire lui réservent un mépris scientifique logique. Serais-ce la leçon du lyssenkisme que la Russie à elle retenu? Probablement, le pragmatisme russe n’est plus à démontrer. Pour conclure, on peut se permettre de penser que la thèse du RCA est un moyen volontaire de gouverner par la peur, alors que chercher à comprendre le climat réellement pour mieux anticiper ses fluctuations est logiquement contraire à cette manière de gouverner. Il est quand même très ironique que cette approche nous vienne d’un pays tel que la Russie, mais au regard de son histoire et de l’expérience de plus de 70 ans d’un système politique ayant démontré ses incapacités, on s’aperçoit que les Russes savent au contraire des pays occidentaux ce qu’est le sens du mot liberté, tant il l’ont attendue, nous sommes nous en train de l’oublier.

*****

scaletrans Says:
@ Eviv Bulgroz
Les moyens mis en œuvre pour accréditer auprès du public la thèse RCA ne peuvent qu’amener à réfléchir à la possibilité d’un complot. Pour ma part je suis persuadé de son existence, c’est la conclusion logique que l’on peut tirer après étude des tenants et des aboutissants. Que l’incident Skyfal n’aie aucun rapport (ce qui n’est pas néanmoins prouvé) ne change rien à l’affaire.

*****




Le plus idiot est de prétendre que le réchauffement climatique serait une catastrophe pour l’humanité.
Homo Sapiens a déjà prouvé sa capacité à vivre sous tous les climats ( grâce à son intelligence). L’histoire a aussi montré qu’il est quand même plus facile de se développer quand il faut un peu plus chaud ( vs âge glaciaire!). En plus d’être malhonnêtes les réchauffistes ont des positions idiotes.


*****

lookintoit12/18/2015 6:23 AM GMT+0100
If, and I mean IF, the planet is warming then why do so many disregard the sun? Why are there so many climatologists, who have no stake, that say warming is NOT happening because of human activity? Why do people keep believing what politically controlled idiots have to say about anything? Please stop merely accepting everything that so called experts say when it's coming from an agenda driven view point. I sincerely doubt the planet is warming...in fact it it severely cooling. I have yet to find ANY good science evidence of warming. And I have been searching instead of just listening to or reading BS from propaganda such as this site and all TV. DO NOT TRUST MEDIA EVER!
Si, et je veux bien dire SI, la planète se réchauffe, alors pourquoi tant mépriser le soleil? Pourquoi y-a-t'il tant de climatologues, qui n'ont aucun intérêt, qui disent que le réchauffement ne se produit pas en raison de l'activité humaine? Pourquoi les gens continuent à croire ce que des idiots contrôlés politiquement ont à dire à propos de quoi que ce soit? S'il vous plaît arrêtez de simplement accepter tout ce que de soi-disant experts disent quand ça vient d'un point de vue dicté par un agenda. Je doute sincèrement que la planète se réchauffe ... en fait, elle se refroidit sévèrement. Je dois encore trouver une seule preuve de bonne science du réchauffement. Et j'ai cherché au lieu de simplement écouter ou lire des conneries (BS = bullshit) de propagande tels que ce site et toutes les TV. NE JAMAIS CROIRE LES MEDIAS!

*****

9.  pastilleverte | 18/12/2015 @ 10:01
A propos du RCA, ce matin sur Europe1, le chroniqueur « scientifique » nous abreuve avec délectation de l’année 2015 « la plus chaude depuis que les relevés existent » (il veut dire j’espère 1880).
Pas une seule référence au El Nino, donc apparemment ce phénomène n’est pas d’origine anthropique.

*****

6.  de Rouvex | 10/12/2015 @ 11:48
Chaque époque a pu croire le nombre d’habitants suffisant voire trop important, mais qui sait si la terre n’est pas destinée (déterminisme créationniste ?) ou simplement capable (nos descendants le sauront) à accueillir dix fois ou trente fois plus d’habitants humains qu’aujourd’hui ? La surpopulation n’est qu’un terme relatif : il ne devient objectif que quand une ressource est absolument et définitivement insuffisante. Or l’air se raréfie-t-il ? L’eau diminue-t-elle en quantité totale ? Non. la question est leur gestion, la pureté , la qualité sont les critères à prendre en compte et donc ce sont les questions de pollution qui sont au coeur du problème ainsi que les questions d’approvisionnement et de répartition. Si le GIEC est vraiment préoccupé par la démographie, alors qu’il abandonne tout de suite ses présupposés carbonistes et qu’il se ré-intitule « Groupement intergouvernemental pour l’amélioration des conditions d’accès aux ressources pour l’humanité en développement »

8.  miniTAX | 10/12/2015 @ 12:03
de Rouvex (#3), tout à fait. Verdier fait partie de la classe parlante. Comme souvent chez ceux qui n’ont jamais créé de la richesse concrète, il a une vision totalement fausse voire dangereusement simpliste de la notion de « ressources », ce qui entretient des théories malthusiennes idiotes comme la surpopulation, le peak-étain, peak-nourriture, peak-uranium, peak-gaz, peak-oil…
Les ressources n’existent que parce qu’il y a des hommes !!! C’est grâce aux hommes que le sable devient semi-conducteur ou fibre de verre, que la suie devient fibre de carbone, qu’un liquide visqueux et malodorant devient pétrole, qu’un soleil brûlant devient électricité, qu’un marécage devient forêt, qu’un désert devient verger, etc càd des ressources qui autrement ne seraient que des tas stériles voire toxiques.
C’est quand même ahurissant qu’il ne voie pas que plus il y a d’hommes, plus il y a de ressources et non pas plus « ça pèse sur les ressources » ! Verrait-il une baleine s’il la croisait dans un couloir ?

*****

Les pays pauvres refuseront de s’engager à réduire leurs émissions de CO2, et la Conférence de Paris sera donc un fiasco

*****

C’est aussi des centaines de milliards de business pour les capitalistes de connivence « verts », tout simplement. Et des dizaines de milliards de budgets de recherche pour les universités.



*****

http://www.amazon.fr/La-com%C3%A9die-climat-Essais-documents-ebook/dp/B015XOZF20
Olivier Postel-Vinay
Le changement climatique fournit à mes yeux un matériau de choix pour analyser la comédie du pouvoir et des croyances dans le monde contemporain. Autour de la thèse : la Terre se réchauffe du fait des activités humaines, l’affrontement est violent. D’un coté, les « climatozélotes » qui pensent qu’il n’y a plus de doute et qui ont fait de cette thèse une croyance absolue. De l’autre, les « climatosceptiques » qui pensent avoir relevé suffisamment d’incohérences dans les présentations et les chiffres pour afficher un scepticisme argumenté.
Je me considère comme un « climatoagnostique ». Il en va de la thèse comme de Dieu. Pour l’heure, elle ne peut être ni démontrée ni infirmée. L’un des objets de ce livre est d’expliquer pourquoi, d’analyser données et observations, d’interpréter objectivement les résultats. J’interroge aussi la science d’aujourd’hui, sa relation à l’argent, à la politique et aux médias.
Comment fait-on la différence entre une croyance collective et une certitude scientifique ?
Un débat qui donne naissance à un spectacle quasi shakespearien. À l’exception de l’amour, toutes les passions humaines s’y déchaînent : soif de savoir et de pouvoir, quête de notoriété, goût inavoué pour l’argent, vanité, délire, et même haine jusqu’à l’excommunication ou la mise à mort...

*****

Jacques de Guenin : "...l’Arctique, le continent du pôle Nord..."

*****




Il a une grande chance que le réchauffement (si il se confirme) soit une bénédiction pour la vie sur terre. Quelques degrés de plus ne conduiront pas des extinctions de masse et la plupart des mamifères s’adapteront sans problèmes. Les végétaux eux vont explosé car chaleur+humidité+ CO2 ya pas mieux pour eux.
Si on nous annonçais un glaciation alors là oui on pourrais commencer à vraiment se faire du souci…

*****


http://www.breitbart.com/big-government/2015/11/24/german-professor-nasa-fiddled-climate-data-unbelievable-scale/




I don't believe in climate change any more than I believe that obesity or smoking are bad for my health. Science has a history of getting things wrong. I mean, first they said the earth was flat and now they say it's round. What are we supposed to think?
Je ne crois pas plus au changement climatique que je ne crois que l'obésité ou la cigarette soient mauvais pour ma santé. La science a une histoire de faire mal les choses. Je veux dire, d'abord ils ont dit que la terre était plate et maintenant ils disent qu'elle est ronde. Que sommes-nous supposés penser?

*****

http://www.laterredufutur.com/accueil/le-climato-scepticisme-a-t-on-de-bonnes-raisons-de-douter-de-la-responsabilite-humaine-dans-le-changement-climatique/
Benoit Rittaud :
"...il y a les observations ne montrent pas grand chose qui aillent dans ce sens, il y a eu effectivement un réchauffement à l'échelle séculaire mais assez modéré d'une part, assez irrégulier
d'autre part, et qui semble aujourd'hui très nettement marquer le pas, on n'a plus beaucoup de réchauffement aujourd'hui, il n'y en a même plus du tout et si on regarde les mesures satellitaires on peut retrouver un temps depuis 18 ans maintenant sans le moindre réchauffement..."

"...on n'a pas du tout cet emballement dont on nous parle [...] le climat c'est quelque chose qui a toujours changé..."

 "...le fait qu'il y ait une morale effectivement derrière explique en partie pourquoi ça a marché si bien dans l'opinion publique. Il y a cet aspect très judéo-chrétien d'un paradis climatique originel à la suite de quoi nous avons pêché, nous devons faire acte de contrition, de repentance jusqu'à une rédemption, on peut même acheter aujourd'hui des indulgences, c'est-à-dire ce qu'on appelle des crédits carbone, on a une structure religieuse et morale calquée sur cette affaire-là qui est assez caractéristique, qui est complètement contraire à la science et à la pensée libre en général."

"Il ne se passe pas grand chose sur le front du climat aujourd'hui"

"On est avec cette affaire de climat dans ce qui me semble être la dernière incarnation d'une peur plus profonde qui se lie aux peurs anciennes d'ailleurs de fin du monde qui datent de l'antiquité, ça n'a rien de nouveau, se raconter la fin des temps y compris avec des cyclones, des déluges, etc. c'est vieux comme le monde, la différence qu'il y a aujourd'hui avec les peurs du passé c'est que on a construit ça sur un discours, enfin on a habillé ça de science alors qu'avant on pouvait l'habiller plutôt de religion ou d'autres considérations, aujourd'hui on prétend que c'est fondé sur la science..."

"Pour moi en tant que citoyen c'est contraire [l'idée de faire peur pour faire prendre conscience, ndlr] à l'idée de démocratie [...] la démocratie c'est le pari de l'intelligence collective..."

"D'une façon générale les climatosceptiques sont plus proches de la science et savent que en science on discute et que le but du jeu n'est pas d'être d'accord entre nous mais de regarder les choses, alors qu'en face on est plus dans une démarche politique, une démarche du consensus, de la solidarité gouvernementale si on veut..."

*****

http://wattsupwiththat.com/2015/12/04/the-robust-pause-resists-a-robust-el-nio-still-no-global-warming-at-all-for-18-years-9-months/
Christopher, as usual you’ve done some very fine work with this ongoing analysis. Please keep it up, it’s probably the most important work being done in the fight against totalitarianism in the world today. Your parents should be proud and the world should thank you. I certainly do.

La désinformation de Christopher Moncton est "probablement la tâche la plus importante effectuée dans la lutte contre le totalitarisme aujourd'hui dans le monde"...

*****
http://www.skyfall.fr/?p=1923
7.  Roby W | 6/12/2015 @ 10:01
Philosophiquement, le développement humain prime donc sur la « conservation ». Ouf !
Parce que cette thèse du réchauffement d’origine anthropique est instrumentalisée par les tenants de l’écologie profonde, conservationniste, pour laquelle la Nature prime sur l’Homme, et qui peut dériver vers un fascisme écologiquement vert. Et avec les procès de Moscou qui vont avec !

*****



3 commentaires:

  1. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  2. Mon dieu quel triste florilège.. ce qui fait peur c'est que ces gens présentent les mêmes schémas de déconstruction mentale que ceux de radicalisation djihadiste.. La société te ment, un grand complot est organisé par une nébuleuse, organisme cancéreux, qu'il faut combattre avec force. Et voilà une armée de zinzins comme Bardinet qui se lancent en guerre sainte sur internet, usant de n'importe quel support qui pourrait porter leur combat personnel vers les autres pour leur faire comprendre qu'ils font fausse route.. Comme quoi nous avons peut-être tous une part de "djihadiste" en nous sur un sujet ou un autre, prêt à se réveiller...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Comme quoi nous avons peut-être tous une part de "djihadiste" en nous sur un sujet ou un autre, prêt à se réveiller..."

      C'est possible, cependant en gardant son calme et en réfléchissant deux secondes on peut démonter n'importe quelle théorie du complot qui se présente à nous ; seulement il y a des gens qui en sont incapables, ou alors qui font semblant...

      Supprimer